« D’abord, ils vous ignorent. Puis ils se moquent de vous. Puis ils se battent contre vous. Et puis vous gagnez. »

Que le Mahatma Gandhi ait ou non prononcé ces mots, ils constituent une observation judicieuse sur la naissance d’un changement significatif.

Comme l’histoire se répète, à la fois tragiquement et triomphalement, le mouvement pour la liberté de la santé se trouve maintenant à la phase III. Avec chaque nouvelle étude et chaque publication de documents en vertu de la loi sur la liberté d’information, il devient de plus en plus évident que ceux qui étaient initialement considérés comme des « théoriciens de la conspiration » étaient simplement porteurs d’une vérité qui dérange.

Aujourd’hui, Big Pharma et le corps médical se battent avec acharnement pour soutenir un discours qui s’effrite rapidement.

Et ils ne se battent pas équitablement.

Alors que les défenseurs de la liberté de santé se sont organisés et rassemblés en plus de 180 pays dans le monde, la Children’s Health Defense a été alertée de nombreux cas d’infiltrations dans des groupes de défense de la liberté de la santé et de prédation des meilleures intentions des défenseurs participants, en collectant et en partageant des informations privées et en tentant de saboter les plans de manifestations pacifiques.

La Commission des citoyens pour la sauvegarde de la liberté a publié un rapport qui présente des preuves détaillées d’infiltrations perturbatrices qui introduisent des structures organisationnelles descendantes qui limitent le discours et poussent des groupes bien intentionnés vers l’extrémisme de droite.

Selon le « Rapport Themis: Anatomie de l’infiltration dans le mouvement populaire pour la liberté de la santé » :

« Les organisateurs de la liberté de la santé, du New York à la Californie, ont pris conscience des tentatives répétées d’infiltration et de détournement des mouvements populaires authentiques existants pour les orienter vers des voies improductives, voire destructrices. Il est essentiel que tous les militants de la liberté de la santé réalisent qu’il s’agit bien d’une partie réelle de la lutte dans laquelle ils sont impliqués et qu’il faut en tenir compte avec un œil vigilant. »

Le rapport poursuit en avertissant que « le gouvernement et de puissantes forces alliées » font des heures supplémentaires pour faire du mouvement hétérogène pour la liberté en matière de santé un « groupe monolithique de droite afin de pouvoir nous classer officiellement comme « extrémistes », voire comme « terroristes nationaux ».

Le rapport Themis détaille comment les agents perturbateurs vont :

  • Infiltrer, imiter et finalement détourner les groupes existants en s’appuyant sur la reconnaissance de la marque.
  • Cibler les propriétaires de groupes, gagner leur confiance, puis installer des bots qui permettent de prendre le contrôle du groupe pour affirmer de nouvelles identités et de nouveaux objectifs.
  • Contrôler le contenu qui peut être partagé au sein des groupes et fausser les missions des groupes.
  • Orienter les groupes vers des comportements agressifs ou improductifs et semer la confusion parmi les membres en ce qui concerne les lieux de protestation pacifique et l’affirmation des valeurs.
  • Récolter des données privées et des informations liées aux stratégies de liberté de santé.

Selon le rapport, les perturbateurs semblent cibler fortement la plateforme de médias sociaux Telegram. Parmi les perturbateurs identifiés figurent des individus nommés « Harry » et « Gina », qui étaient tous deux administrateurs d’un groupe Telegram leurre, WorldWideUSA.

Le groupe, dont les membres provenaient de l’authentique groupe de base décentralisé, World Wide Demonstration, avait organisé des manifestations pour la liberté en matière de santé dans les grandes villes du monde entier.

Le rapport identifie également d’autres groupes et canaux Telegram potentiellement compromis, notamment :

Alors que les plateformes et les méthodes peuvent varier, ce sabotage coordonné n’est pas nouveau. Mais les défenseurs de la liberté de la santé ne doivent pas se décourager – ces efforts sont une preuve supplémentaire que nous sommes en train de gagner, et que nous représentons une menace formidable pour un système corrompu et brisé qui ne peut plus dissimuler ses échecs.

Néanmoins, il est logique d’être informé et conscient des menaces potentielles pour la sécurité et l’intégrité du mouvement pour la liberté de la santé. Un activisme efficace exige une introspection constante et une révision des valeurs et des objectifs.

Historiquement, ce mouvement est un mouvement diversifié et bipartisan qui embrasse la curiosité et fait de la place à un éventail d’idées.

La Children’s Health Defense conseille aux défenseurs d’être à l’affût de tout groupe ou individu qui détourne l’attention de nos objectifs communs de liberté sanitaire et de respect de l’humanité et de notre environnement, et de se réunir dans un esprit de résistance pacifique et de rejeter tout appel à la violence ou à l’agression.