Mercredi, le compte Instagram de Robert F. Kennedy, Jr. a été supprimé sans préavis. Des dizaines de médias rapportant cette censure ont affirmé que le compte avait été supprimé à cause de «fausses allégations sur le vaccin COVID» ou de « désinformation vaccinale». Certains rapports ont qualifié Kennedy d’« anti-vaccin».

Kennedy, fondateur, président et conseiller juridique principal de Children’s Health Defense, rejette sans équivoque ces caractérisations comme fausses et trompeuses.

Children’s Health Defense (CHD), y compris Kennedy, plaide pour la sécurité des vaccins et la liberté en matière de santé. La mission du CHD est de mettre fin aux épidémies de santé infantile en exposant les causes, en éliminant les expositions nocives, en exigeant la prise de responsabilité des acteurs impliqués et en demandant justice pour les personnes lésées.

Comme Kennedy l’a dit à maintes reprises, pour qu’une démocratie fonctionne, le débat civil doit être autorisé sur toutes les questions — y compris la vaccination. La censure de ce débat est un anathème pour la démocratie.

Kennedy et Mary Holland, présidente de CHD et avocate générale, ont publié les déclarations suivantes à propos de la suppression du compte Instagram de Kennedy :

Robert F. Kennedy, Jr., président de Children’s Health Defense, a déclaré :

« Chaque déclaration que j’ai publiée sur Instagram provenait soit d’une base de données gouvernementale, soit de publications évaluées par des pairs ou  d’articles de presse soigneusement confirmés. Aucun de mes messages n’était faux. Facebook, l’industrie pharmaceutique et ses régulateurs captifs utilisent le terme « désinformation sur les vaccins » comme euphémisme pour toute affirmation factuelle qui s’écarte des déclarations officielles sur la santé et la sécurité des vaccins, qu’elles soient vraies ou non. Ce type de censure est contre-productif si notre objectif est un approvisionnement en vaccins sûr et efficace.

« L’industrie pharmaceutique crée à la hâte des vaccins en utilisant l’argent des contribuables et des technologies non testées. Ces vaccins incluent une série de nouveaux produits à risque exempts de responsabilité, de tests de sécurité à long terme et qui n’ont pas reçu l’approbation de la FDA. L’autorisation d’utilisation d’urgence est une expérience scientifique de masse. Si cela a une chance de marcher, il nous faudra une extraordinaire et minutieuse attention de la part de la presse et du public.

« Au lieu de cela, les médias grands publics et les gigantesques réseaux sociaux imposent une censure totalitaire pour empêcher les défenseurs de la santé publique, comme moi-même, d’exprimer leurs inquiétudes et d’engager un débat civil éclairé sur la place publique. Ils punissent, humilient, calomnient, critiquent et détruisent les personnes qui signalent leurs propres blessures dues au vaccin.

« Tout le monde peut voir que cela nous mène droit à la catastrophe et qu’il s’agit d’un coup d’État contre le premier amendement, pierre angulaire de la démocratie américaine. »

Mary Holland, présidente de Children Health Defense, a déclaré :

« La liberté d’expression est la pierre angulaire de la démocratie. Children’s Health Defense et Robert F. Kennedy, Jr. fournissent des informations indispensables sur les coupables environnementaux, y compris les vaccins, qui sont liés à de nombreuses maladies chroniques qui affectent maintenant 54% des enfants américains. Le Dr Anthony Fauci a clairement indiqué que les jeunes enfants seront inclus dans les plans de vaccination COVID-19, même si les enfants ont un risque presque nul de contracter une forme grave de la maladie COVID-19. Children’s Health Defense croit fermement qu’il est inacceptable que les enfants prennent 100 % de risques d’être blessés par un vaccin qui offre 0% d’avantage.

« La triste réalité est que les blessures causées par les vaccins peuvent se produire, et se produisent. La base de données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) des États-Unis compte plus de 11 500 rapports d’effets indésirables du vaccin COVID-19, dont plus de 500 décès en seulement six semaines depuis le début de la campagne de vaccination. Pourquoi Instagram censure-t-il le compte de Robert F. Kennedy, Jr. et traite son contenu de « désinformation » ? Pourquoi maintenant ?

« Instagram a supprimé le compte de Robert F. Kennedy, Jr. et de Del Bigtree, l’animateur de Highwire, seulement 15 minutes avant qu’ils ne diffusent le webinar, ‘Le Vaccin Covid à l’Essai, Si Seulement Vous Saviez» soulignant les préoccupations, blessures, mécanismes et autres faits liés au Covid, décrits par quatre docteurs en médecine, des chercheurs, universitaires et responsables de la communauté des victimes de la vaccination. Les Vaccins COVID-19 utilisent une nouvelle technologie jamais utilisée auparavant sur une population humaine. Cela s’accompagne de grands risques inconnus. Les populations du monde entier méritent de bénéficier de cette information cruciale afin de protéger leur santé et celle de leurs enfants.