Menu
décembre 04, 2020

La censure touche une autre victime: Del Bigtree, alias « The Highwire”, géant du journalisme indépendant.

 

Le 29 juillet, YouTube a supprimé le compte « The Highwire » de Del Bigtree après qu’ileut posté une vidéo de Del et moi évoquant mon débat avec Alan Dershowitz sur les mandats vaccinaux. YouTube a également éliminé des centaines d’autres vidéos véridiques sur les vaccins.

Le propriétaire de YouTube, Google, est en fait un fabricant de vaccins. Deux filiales de la maison mère de Google, Alphabet, commercialisent et fabriquent des vaccins : Calico et Verily. Arthur Levinson, l’ancien PDG de Genentech, dirige Calico, une société spécialisé dans les produits anti-âge tandis que Verily fait équipe avec Pharma pour mener des essais cliniques sur les médicaments et les vaccins.

En 2016, Alphabet a signé un accord de 715 millions de dollars avec GlaxoSmithKline pour créer Galvani, une autre entreprise visant à développer des médicaments et des vaccins bioélectroniques et à extraire des informations médicales auprès des clients de Google. La présidente du département Service Clients de Google, Mary Ellen Coe, siège au conseil d’administration de Merck.

En 2016, Google s’est associé à Sanofi en lançant Onduo, une clinique virtuelle spécialisée dans le diabète et en 2018 dans une autre entreprise qui utilise l’analyse de données pour développer de nouveaux médicaments et vaccins.

En 2018, Google a investi 27 millions de $ dans Vaccitech pour fabriquer des vaccins contre la grippe, le MERS et le cancer de la prostate. Vaccitech se présente comme «le précurseur de la production de vaccins de masse». En 2020, Vaccitech a commencé à travailler sur un vaccin contre le COVID. Google prétend fournir des recherches politiquement et commercialement neutres, cepandant ils manipulent systématiquement les résultats de recherche pour masquer la vérité sur l’innocuité des vaccins ainsi que les informations sur leur efficacité. Par ailleurs, ils orientent les utilisateurs de Google vers la propagande trompeuse et frauduleuse de Big Pharma.

Les algorithmes de Google censurent les informations qui ne vont pas dans le sens des vaccins COVID et les informations favorables auxthérapies comme l’hydroxychloroquine qui concurrencent les vaccins en cours de développement. Google censure les rapports qui permettent de relativiser la peur du public au sujet du COVID-19. Google définit la « désinformation » comme « toute information, même si elle est exacte et vraie, qui critique les produits destinés à la vaccination ». Facebook et Google utilisent « FactChecker » (Politifact) pour censurer la désinformation vaccinale.

Politifact a vu le jour grâce à une subvention de la Fondation Gates, le plus grand promoteur de vaccins au monde. La censure orchestrée par Google sur les médias sociaux paralyse les débats légitimes sur les politiques internationales de vaccination. C’est une crise pour les démocraties libérales.

Soutenez Del : TheHighWire.com

 

Sign up for free news and updates from Robert F. Kennedy, Jr. and the Children’s Health Defense. CHD is planning many strategies, including legal, in an effort to defend the health of our children and obtain justice for those already injured. Your support is essential to CHD’s successful mission.

Close

This article is also available in other languages.